Écriture cursive : les 4 formes de base des lettres

lettres cursives conseils

Pour faciliter l’apprentissage de l’écriture aux élèves, nous les aidons à bien former les lettres cursives. 

Pourquoi les lettres cursives ? Écrire en attaché (écriture cursive) favorise le mouvement fluide car le geste n’a pas besoin d’être arrêté, contrairement à l’écriture scripte. S’il est bien appréhendé, ce mouvement facilite ainsi la prise de note en permettant d’écrire à un rythme régulier

Pour qu’écrire en attaché soit agréable et sans douleurs, il faut d’abord bien tenir son crayon, puis avoir une bonne mobilité des doigts pour être plus à l’aise au moment de former les lettres. Enfin, il faut connaître le bon mouvement, le bon tracé pour écrire ces lettres de manière fluide

Aujourd’hui, nous vous donnons quelques clés pour bien tracer les 4 formes de base des lettres cursives. Nous nous axons ici sur l’écriture des lettres minuscules.

Bien former les lettres cursives : la boucle, première forme de base

La première forme de base de l’écriture cursive est la boucle (e, l). Elle doit être tracée d’un seul mouvement sans arrêter le geste. Le tracé en boucle sera plus rapide et fluide. 

Attention : l’apprentissage du « e apraxique » (l’écriture du E en script) donnera un coup de frein et l’élève aura souvent du mal à respecter le lignage en le formant ainsi.

Bien souvent, pour éviter que les enfants forment des grosses boucles, certains manuels préconisent de « descendre droit », or cela vient freiner l’élan donné dans les doigts pour former la boucle.  Nous ne recommandons pas ce geste.

Le geste pour former les i, u et t en attaché

La seconde forme de base est l’étrécie (i, u, t). C’est une dérivée de la boucle. Elle doit partir de la ligne de base avec un mouvement similaire à la boucle en la rétrécissant le plus possible.

Attention : dans certains manuels, le départ de ces lettres est proposé en formant un trait oblique, ce qui vient contrarier le geste d’écriture.

Cet apprentissage entraîne souvent des ruptures et des lettres ouvertes, comme avec l’écriture scripte, ce qui ne facilite pas l’écriture.

Bien tracer les lettres rondes en écriture cursive

La  troisième forme de bases est la lettre ronde (a, c, d, o) qui se trace en rotation anti- horaire à partir d’un repère bien précis pour pouvoir fermer la lettre et l’enchainer facilement. Dans les enchaînements, la lettre ronde nécessite une levée de crayon, en aucun cas, il ne s’agit d’un coup de frein. 

Les lettres a et le d se forment dans un même mouvement.

Attention : il est inutile de commencer la lettre ronde par un trait d’attaque, cela vient freiner le geste d’écriture. 

Dernière forme de base pour les lettres cursives : l’arcade

Enfin la quatrième forme de base est l’arcade (m et n) qui nécessite une bonne motricité fine dans les doigts pour avancer en sens horaire. Le tracé s’opère en un seul mouvement avec une fin bien souple pour l’enchainer facilement avec les lettres suivantes.

Attention : dans certains manuels d’écriture, nous pouvons voir ce genre de tracé qui vient contrarier la fluidité.

Si ces 4 formes de base sont bien apprises, elles faciliteront l’apprentissage d’écriture des autres lettres. 

Quelques exemples :

  • Pour former correctement un p, il faut démarrer comme un i et finir comme un n. 
  • Pour former un s, le début du s démarre comme un i. 
  • Le h nécessite de maîtriser la boucle et l’arcade. 

Nous vous proposerons dans un autre article l’ordre d’apprentissage des lettres

Vous pouvez déjà consulter nos autres articles d’aide à l’apprentissage de l’écriture manuscrite : “comment bien tenir son crayon ?“, “L’ordre des lettres majuscules” ou encore “Difficultés d’écriture : vers quels spécialistes s’orienter ?

N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus sur la rééducation en écriture et les séances de graphopédagogie que nous proposons au cabinet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.